• le frelon asiatique ne ferait il pas partie d'un programme de Guerre entomologique ?

    Guerre entomologique

    LA FRANCE est connue pour avoir poursuivi des programmes de guerre entomologique pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme l'Allemagne, ce pays a estimé que le DORYPHORE , dirigé contre les ressources alimentaires de l'ennemi, serait un atout pendant la guerre. Dès 1939, des experts français de guerre biologique ont suggéré que le coléoptère soit utilisé contre les cultures allemandes.

    CELA EXISTE SOUS TROIS FORMES

    --Un premier type implique d'infecter les insectes avec un agent PATHOGÈNE  et de les disperser sur des zones cibles. Exemple :L'épidémie de peste survenue au XIVe siècle en Asie , connue sous le nom de peste noire , est l'un de ces événements qui ont attiré l'attention des historiens comme étant un des premiers cas possibles de guerre entomologique. Cette peste qui se répandit en Europe peut avoir été le résultat d'une attaque biologique.

    encore plus actuel l'apparition des moustiques tigres dans le sud ouest de la France qui a coloniser 17 départements et y est implanté de manière définitive.

    --Un second type consiste en une attaque directe des insectes contre les cultures ou contre les défenseurs de cette même culture exemple l'apparition récente des coccinelles asiatiques qui détruisent les insectes locaux qui protégés nos cultures  .

    --Le troisième type consiste à utiliser des insectes , par exemple des abeilles ou des frelons , pour attaquer directement l'ennemi .exemple : on sait qu'au moyen age les nids de frelons européen ou les ruches étaient catapultés derrière les remparts des villes assiégées créant la pagaille dans les rangs.

    le résultat de la présence du frelon asiatique en FRANCE n'est pas encore visible .

    en absence de contrôle sur ses proies sauvages et de l'impact que cela aura dans les 10 ans a venir car ce ne sont pas moins de 500 grammes d'insectes qui sont consommés par jour et par nid l'abeille représente que 10% de ses apports jusqu'en fin août et passera à 98% de fin août à la fin du nid . 

     l’absence de programmes de luttes ou d'aide à la destruction facilite sa progression et son implantation .

    a qui profite le crime ?  le Bioterrorisme ?

    ce n'est pas nouveau et cela coûte moins pénalement que de faire des explosifs.

    avec des résultats immédiats en FRANCE depuis 2004 arrivé du frelon asiatique vespa vélutina combien de ruches ont disparu ?

    combien d'apiculteurs arrêtent faute d'abeilles après avoir tout perdu 20 à 30% en aquitaine ces 3 dernières années.

    enfin il est naïf de croire que personne a rien a y gagner : les grandes firmes de produit phytosanitaire ,

    l'industrie alimentaire  qui peut augmenter les prix par répercussion sur les matières premières ,les islamistes  etc,etc... 

    source wikipedia : 

    Le Programme de régulation et de service public de l'université clemson a classé les « maladies véhiculées par les insectes » parmi les scénarios de bioterrorisme les plus vraisemblables. Considérant que les espèces envahissantes sont déjà un problème dans le monde entier, une entomologiste de l'université du Nebraska a estimé vraisemblable qu'il serait difficile, sinon impossible, de déterminer la source en cas d'apparition soudaine d'un nouveau ravageur agricole. Lockwood considère que les insectes sont un moyen plus efficace pour transmettre des agents biologiques  dans le cadre d'actes de bioterrorisme que des agents réels. Les insectes vecteurs  sont faciles à collecter et leurs œufs facilement transportables sans détection. D'un autre côté, il est extrêmement difficile et risqué d'isoler et de répandre des agents biologiques.

     

    Dans l'un des quelques actes suspects de bioterrorisme entomologique, un groupe éco-terroriste connu sous le nom de The Breeders, a affirmé avoir libéré des mouches méditerranéennes des fruits pendant une opération d'infestation en cours en californie  Lockwood affirme qu'il existe des preuves que le groupe a joué un rôle dans cet événement. Le ravageur s'attaque à diverses cultures et l'État de Californie a répondu par un programme de pulvérisation de pesticides  à grande échelle. Au moins une source a affirmé qu'il n'y avait aucun doute qu'un agent extérieur avait joué un rôle dans la forte infestation de 1989. Le groupe a déclaré dans une lettre au maire de Los Angeles, qu'il avait un double objectif. Il a cherché à faire en sorte que l'infestation par la mouche méditerranéenne des fruits s'intensifie jusqu'à devenir incontrôlable, ce qui, en retour, devait rendre le programme de pulvérisation de malathion financièrement insupportable

     

     

      

    « NID DE FRELONS ASIATIQUES TRéS DANGEREUX AU RAS DU SOLfrelon asiatique et retard dans les nids »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :